Quel avenir pour les métiers du nucléaire ?

Le secteur du nucléaire n’est pas tellement glamour. Pourtant, il s’agit d’un domaine très actif dont le potentiel de recrutement ne cesse d’augmenter au fil des années. Alors, quels seront les métiers en vogue lorsque vous arriverez sur le marché du travail ? Cet article fait le point.

Quels sont les métiers qui recruteront d’ici 5 ans ?

Aujourd’hui, toutes les statistiques attestent du fait que la population française vieillit. De plus, le spectre de l’augmentation des prix du pétrole et la peur de la raréfaction de cette énergie ont poussé les dirigeants à compter à nouveau sur le nucléaire. Il y aura alors un appel d’air pour tous les métiers ayant trait au nucléaire. On a ainsi la recherche, la conception, la réalisation, l’équipement de contrôle certification cefri ou encore la sécurité.

Du coup, il devient indispensable de suivre un module de sensibilisation afin d’acquérir une réelle culture du nucléaire. Ces cursus d’enseignement vous apprennent surtout à bien manipuler les morceaux de combustibles et surtout à respecter les consignes de sécurité. La meilleure solution, c’est sans doute l’intégration d’une filière spécifique en ingénierie nucléaire. À noter que la plupart des écoles spécialisées dans le domaine placent facilement leurs étudiants.

Deux grands types de métiers : conception de réacteurs et cycle du combustible

Il s’agit tout simplement des deux grands types de métiers qui sont privilégiés par les grands groupes comme Areva. Le domaine du cycle du combustible concerne surtout l’extraction du minerai, son traitement chimique, son enrichissement ou encore la finalisation du combustible.
Il est important de rappeler que le secteur du nucléaire n’emploie pas uniquement des ingénieurs. Il prend aussi en compte des profils techniques et mécaniques ou encore en contrôle de commande. Du coup, que les étudiants sortent des écoles d’ingénieurs ou de l’université, il leur faut surtout faire de très bons stages afin de mettre en valeur leur formation technique et surtout acquérir un excellent niveau en anglais.

Tous les niveaux de qualifications sont pris en compte

Concernant le renouvellement mécanique, il faut dire que tous les niveaux de qualification sont concernés. Ce qui va sans doute se traduire par un recrutement massif d’ingénieurs et de techniciens supérieurs, notamment en contrôle certification cefri. Une autre tendance génératrice d’emploi, c’est le fait que la plupart des gouvernements étrangers (Chine, Inde et Europe) demandent l’expertise française afin de faire mûrir leurs projets nucléaires. Du coup, les grands industriels français vont devoir recruter en masse pour répondre à cette demande.

Author: Cyrielle
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *