Pompe vide cave, comment la choisir ?

La pompe vide cave est très en vogue actuellement. Et que ce soit sur le marché ou en ligne on peut facilement constater que cette pompe se décline sous plusieurs modèles. Mais puisque les besoins varient d’un ménage (ou d’un professionnel) à un autre, autant dire que le choix d’une pompe vide cave ne devra pas s’effectuer au hasard. En effet, des critères sont à prendre en considération pour ne pas se tromper dans son choix. Le point.

Une pompe vide cave, pourquoi ?

Pour mieux comprendre la suite de l’article, il sera tout d’abord judicieux de voir l’utilité d’une pompe vide cave. En deux mots, cette dernière a pour mission de remonter l’eau afin de l’évacuer. En outre, la pompe vide cave est également utile pour faire la vidange des eaux claires et des eaux qui contiennent des particules grosses. Mais bien évidemment, pour cela, il faut choisir le type de pompe approprié aux particules. En plus, comme son nom l’indique d’ailleurs, la pompe vide cave est également utile pour vider une cave ou un garage. Vous pourrez aussi utiliser la pompe pour arroser le jardin, vider le réservoir d’eau ou transvaser l’eau d’une citerne. Selon vos besoins et son usage, vous pourrez opter pour une pompe fixe ou mobile. En ce qui concerne la durée de vie, tout dépend de son utilisation.

Types d’eau

La pompe vide cave est un item pratique et indispensable dans notre quotidien. Toutefois, il est tout de même important de bien la choisir pour un résultat optimal. De ce fait, quelques critères sont à prendre en considération dont le principal est le type d’eau. En effet, avant de vous lancer dans l’achat de la pompe vide cave, il est d’abord important de déterminer le type d’eau : les eaux claires (ce sont des eaux propres qui proviennent des infiltrations d’eau, des citernes ou des réservoirs d’eau), les eaux de chantier (ce sont des eaux sales qui contiennent de la boue d’autres particules, dont la granulométrie peut atteindre 10 mm), les eaux chargées (ce sont des tâches ménagères dont la granulométrie peut atteindre 35 mm) et les eaux de vannes (qui proviennent des WC et contiennent généralement des particules solides dont la granulométrie peut aller jusqu’à 45 mm).

Hauteur d’aspiration

Outre les types d’eau, il est également important de déterminer la hauteur d’aspiration. C’est en fait le niveau à partir duquel le système peut fonctionner sans dommage. Si ce niveau n’est pas respecté, l’appareil risque de surchauffer. Ce qui va diminuer sa performance et sa durée de vie.

Hauteur de refoulement

L’un des critères à ne pas prendre à la légère est la hauteur de refoulement. C’est la différence entre l’appareil et le point d’évacuation (une citerne ou le réseau d’assainissement). Notons que plus, la hauteur est élevée, et plus, le débit est faible. Cependant, pour éviter les mauvaises surprises, il est préférable d’ajouter 10 % à la hauteur de refoulement dans vos calculs.

Enfin, il y a le prix. Normalement, cela varie d’un modèle à un autre, mais il est tout de même important de consulter plusieurs fabricants et de comparer le tarif.

 

Author: Corine Jeamis
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *