3 endroits à explorer absolument au Vietnam

L’Asie est un continent qui regorge d’endroits exceptionnels. Dans cet article, découvrez-en trois qu’il ne faut pas manquer au Vietnam. Cette sélection pourra peut-être vous être utile pour préparer un itinéraire de voyage à travers le pays.

Mũi Né : une station balnéaire du Vietnam avec des paysages insoupçonnés

Mũi Né est une destination peu connue des voyageurs qui vont au Vietnam. La plupart des visiteurs y vont surtout pour la plage, pourtant ce n’est pas l’unique atout de cette station balnéaire. Il est recommandé d’explorer la zone à moto ou en 4×4. Parmi les attractions connues de Mũi Né, on notera les kilomètres de dunes de sable sur les sites de Red Sand Dunes 2 (proche du port) et de White Sand Dune (à environ 30 km).

Il s’agit en fait de deux endroits où l’on peut découvrir des dunes de sable, d’une couleur rougeâtre pour l’un et blanchâtre pour l’autre. Ce sont un phénomène naturel créé par les grands vents qui se donnent rendez-vous sur cette côte. Le site rouge offre une vue sur la mer, tandis que le site blanc, plus grand et plus vaste, est bordé par un lac recouvert de lotus et de roseaux. Dans ce désert de collines de sable au Vietnam, vous pourrez faire des activités telles que la luge sur le sable, le VTT, le quad ou tout simplement admirer le magnifique lever ou coucher de soleil.

Visiter le grand réseau de tunnels dans la zone de Củ Chi

Au cours de votre séjour au Vietnam, ne manquez pas non plus les tunnels souterrains de Củ Chi. C’est un site qui vous fera plonger dans l’histoire du pays. Durant la guerre intense d’Indochine, pendant que les colonialistes français se trouvaient en plein air, les combattants vietnamiens quant à eux construisaient des tunnels. Ces derniers font une longueur de 250 km et ont été utilisés pour traverser le pays et avancer en territoire adverse.

Cependant, ces travaux souterrains ont quelque chose de particulier. Déjà, vous serez étonné de voir les trappes d’accès aux tunnels dont la taille est tout juste adaptée au physique des petits soldats vietnamiens. De plus, vous verrez sous terre des bases de guérilla, un mini-village, des hôpitaux, des caches d’armes, des voies de communication, un système de ventilation d’air, des abris anti-bombes, des cuisines, etc. Cela reflète en effet l’ingéniosité et la persistance des Vietnamiens.

Découvrir Hué, la dernière capitale impériale du Vietnam

Hué est la capitale de la province montagneuse de Thừa Thiên-Huế. De 1802 à 1945, la ville fut la dernière capitale impériale du pays réunifié. Très peu de villes dans le monde ont connu une histoire semblable à celle qu’elle a vécu. Il fut une époque où Hué est passée de l’anonymat politique à la période de croissance et de prospérité puis à la tragédie (destructions durant la guerre du Vietnam). En tout cas, sa cité Impériale, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, est une autre immersion dans l’histoire du Vietnam.

Comme une grande partie de la citadelle est en ruine, elle est actuellement en pleine restauration. Vous pourrez voir dans l’enceinte une structure fortifiée avec des murs qui se ferme sur elle-même, un beau jardin, une grande douve, des résidences royales, un théâtre royal… mais encore des temples, des palais, de superbes bâtiments gouvernementaux, de très beaux couloirs photogéniques et des salles de cérémonie.

Author: Corine Jeamis
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *