Tout ce qu’il faut savoir sur le cancer de prostate

Selon quelques recherches, un homme sur 7 est atteint du cancer de la prostate. D’une façon générale, ce dernier touche les personnes à partir de la soixantaine. Tout savoir sur cette maladie dans le présent article !

Qu’est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate peut être défini comme une prolifération atypique des cellules qui se trouvent dans l’organe en question. En effet, celles-ci se multiplient et se transforment de manière anarchique. Ainsi se forme une masse nommée tumeur maligne. Par le biais de vaisseaux lymphatiques et de vaisseaux sanguins, cette maladie pourra envahir d’autres parties du corps. C’est le cas du cancer métastatique.

 

Dans la généralité des cas, le cancer de la prostate évolue sans laisser apparaitre le moindre signe notamment au cours de ses premiers stades. Pour cause, son développement semble très lent. Quelques symptômes sont observés dès le moment où la tumeur grandit et se développe dans les organes environnants. Il y a parmi d’autres la mauvaise maitrise de l’arrêt de la miction. Les hommes atteints de cette maladie pourront également ressentir un besoin d’uriner plusieurs fois par jour. Il peut s’agir également d’une perte de poids, d’une douleur au cours de l’éjaculation, d’une fatigue ou d’une perte de contrôle de l’intestin ou aussi de la vessie. Les personnes concernées peuvent souffrir en outre d’une anémie (diminution de la quantité du globule rouge). De même, il est possible de détecter du sang dans le sperme ou dans l’urine.

Comment dépister et traiter cette maladie ?

Lors du diagnostic du cancer de la prostate, l’urologue interroge d’abord son client avant de procéder à un examen clinique, dont le toucher rectal. Cette démarche consiste à palper l’organe en vue de discerner le niveau de concentration d’ASP (antigène spécifique prostatique) ou bien une anomalie quelconque. Il est également possible de détecter cette maladie par le moyen d’une analyse sanguine. Il s’agit dans ce cas d’identifier la présence de l’antigène prostatique que le corps produit en réponse à ce trouble de l’organisme.

 

Après dépistage, le médecin choisit un traitement cancer de la prostate en fonction de cellules impliquées, du degré d’agressivité de la maladie ainsi que son degré d’extension. D’ailleurs, les patients sont suivis de près par les professionnels à l’image de l’urologue, les oncologues spécialistes en radiothérapie, en chimiothérapie ou encore en chirurgie. Une approche récemment développée par des chercheurs permet d’optimiser l’efficacité de soin médical pour le traitement de ce type de maladie. Il s’agit de faire usage d’extraits naturels de Beljanski. Ce sont des molécules naturelles anticancéreuses prélevées de deux plantes dont le Pao pereira et le Rauwolfia vomitoria. Dotés d’une haute capacité à détruire les cellules cancéreuses, ces dernières sont en mesure de favoriser la régression du cancer chez les hommes concernés.

Author: Corine Jeamis
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *