Solutions pour éviter les pertes d’énergie

La réalité est que les maisons sont souvent mal isolées en France. Les bâtiments construits avant 1980 n’ont pas connu, ou très peu, la notion d’isolation. Ensuite, même si la notion s’est généralisée, les normes des années 90 ne sont forcément plus celles d’aujourd’hui. La norme qui impose la construction de maison à basse consommation est récente. Les maisons anciennes ont encore des lacunes qu’il faut combler, au sens propre comme au sens figuré. Les déperditions gonflent les factures qui sont déjà en hausse. Et même si les propriétaires modernes décident d’avoir recours aux énergies renouvelables, les pertes d’énergie dues à une mauvaise isolation ne cesseront pour autant pas, et rendront ces actions inutiles.

Isoler les fondations

Les fondations sont le lieu d’échanges quasi perpétuels entre le froid de l’extérieur et le chaud de l’intérieur de la maison. Isoler les fondations par l’extérieur permet d’éradiquer directement les pénétrations de froid, mais nécessite de gros travaux. L’isolation par l’intérieur est plus facile pour des bâtiments déjà construits. Évidemment, il est primordial que les solages soient en bon état avant toute intervention concernant l’isolation.

Nécessité d’isoler la toiture

En fait, il faut savoir s’il faut isoler la toiture elle-même ou bien le plancher du grenier. La dernière option est la solution de facilité. Par ailleurs, il y a une plus large gamme de choix concernant les matériaux. Il y a la laine de verre, l’isolant le plus célèbre, la laine de roche, la laine minérale soufflée, la ouate de cellulose et bien d’autres. Les matériaux varient selon le budget des habitants, mais surtout également selon la structure de la toiture. Un toit plat ou en terrasse ne s’isolera pas de la même manière qu’une toiture en pente.  L’isolation de la toiture n’est pas chose facile. De ce fait, il est préférable de confier ces travaux à un professionnel comme ce couvreur qui se trouve dans l’Eure.

Isolation des murs

Il est préférable d’isoler les murs par l’extérieur. Il s’agit, concrètement, de faire poser une couche d’isolants sur les murs extérieurs. Néanmoins, cette pose sera suivie de celle de revêtement. Il peut être utile de demander un permis d’urbanisme, car l’aspect extérieur de la maison sera indubitablement changé. Les isolants sont soit le polystyrène expansé, soit la laine minérale. Le premier résiste à l’humidité, mais est plus cher que les seconds. Ensuite, soit le professionnel met de l’enduit qui garantit l’étanchéité du mur, soit il met du bardage, soit des plaquettes de parement en briques. Il est à noter que l’isolation par l’extérieur représente un certain budget.

Voilà pourquoi beaucoup de gens préfèrent l’isolation par l’intérieur. Elle se fait à l’aide de panneaux à base de béton cellulaire, soit avec des cloisons de doublage, soit via des panneaux isolants prêts à poser. Ces techniques sont toutes relativement faciles et peuvent être effectuées par des bricoleurs amateurs. Pourtant, l’isolation par l’intérieur entraîne des surcoûts, comme assurer une bonne ventilation à cause des ponts thermiques inévitables à cause du manque de continuité entre les isolants. Cette discontinuité est causée par l’existence des plafonds et des autres murs intérieurs. Il y a aussi le fait que la décoration sera obligatoirement à refaire, et enfin que l’espace habitable sera réduit, mais seulement de quelques mètres carrés.

Author: Corine Jeamis
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *