Airbnb, une plateforme de courtage immobilière prospère… et illégale

Le business de courtage immobilier mis en place par Airbnb est une affaire certes bien juteuse pour les fondateurs, mais particulièrement dangereuse et à la limite de la légalité pour les propriétaires.

Une plateforme de courtage entre particuliers

Airbnb se place en intermédiaire entre les propriétaires souhaitant louer un logement aux vacanciers et touristes qui préfèrent éviter les infrastructures hôtelières et ne pas passer par une agence immobilière spécialisée dans le logement touristique qu’ils considèrent comme trop cher. Il met à la disposition de ces deux catégories de personnes une plateforme d’échanges sur laquelle ils pourront trouver, les uns un bon locataire, les autres un bon logement.

Plus d’un million et demi de propositions de location dans 34 000 villes et 192 pays sont disponibles sur la plateforme d’Airbnb. Le choix est large parmi les villas, les appartements, les maisons et les studios meublés.

Un business dangereux… surtout pour les propriétaires

Le travail d’Airbnb se limite à l’encaissement des commissions de courtage et à la mise à disposition de la plateforme des propriétaires et des touristes. Ses fondateurs se sont arrangés pour que tous les risques relatifs à son business soient supportés par les propriétaires. En effet, aucune des opérations de location n’est soumise à une déclaration fiscale, ce qui expose les loueurs à un redressement fiscal et à des représailles de la part des autorités.

Par ailleurs, l’assurance de 800 000 euros proposée par Airbnb aux propriétaires est loin d’être intéressante. Une fois bien lues, les conditions s’y rapportant  peuvent décourager ceux qui tiennent à l’intégrité de leur bien.

Un business qui sera bientôt en déclin

Les victimes du business d’Airbnb incluent également les municipalités et les professionnels de l’hôtellerie et les autres acteurs de l’immobilier touristique lésés par la perte d’une part notable de leur marché. Dans certaines villes à l’étranger, les autorités municipales ont pris le taureau par les cornes en instaurant des mesures pour se protéger.

Ainsi, les unes ont décidé de renforcer la législation concernant les opérations de locations entre particuliers et de courtage, les autres optent pour l’instauration d’une licence professionnelle pour les locataires, etc. Ces dispositions pourraient refroidir des investisseurs et limiter les opérations illicites.

Author: Siteadmin
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *