Un joueur vietnamien se servait de cartes radioactives

La récente vague de tricheurs pris en flagrant délit semble ne pas avoir eu d’effet sur les aspirants tricheurs. Des poursuites délictuelles ont été entreprises contre quatre hommes qui auraient dû faire preuve de plus de bon sens. Toutes les personnes inculpées dans les faits divers présents étaient âgées de plus de 70 ans au moment des faits ou avaient déjà un historique de tricherie dans des casinos.

Un gang amateur aux USA

Selon le Minneapolis Star Tribune, deux membres d’un gang étaient les tricheurs actifs tandis qu’un troisième s’occupait de distraire le croupier à la table de blackjack, certainement grâce à des élucubrations élaborées. Le quatrième quant à lui s’était positionné de sorte à bloquer les angles de vision des caméras de surveillance. En 45 minutes, le gang avait réussi grâce à leur combine à gagner 200 dollars. Le groupe n’a semblablement pas cherché à faire plus de bénéfices que ça et s’est retiré peu après. Duane Rade, l’un des membres du gang et habitant de Florida âgé de 75 ans a été arrêté le mercredi 20 août. Les trois autres membres de l’équipe sont encore dans la nature.

Des cartes radioactives en Asie

Après cette entrée en matière, penchons-nous sur le cas plus sérieux et plus élaboré récemment découvert au Vietnam. Le 15 Août dernier, la police de la province de Quang Ninh a arrêté un homme qui portait sur lui quatre jeux de cartes qui avaient été marqués avec du matériel radioactif. Le suspect, Bul Dinh Chung a expliqué qu’un senseur dissimulé sur lui générait des vibrations lorsque les cartes radioactives lui étaient distribuées.

Le journal Thanh Nien News a rapporté que les autorités, après avoir examiné les cartes, ont conclu qu’elles étaient 30 fois plus radioactives que les limites recommandées. Un joueur aurait confié au journal que malgré l’avantage certain que ces cartes donnent aux joueurs, elles ne sont pas si populaires : « Après avoir joué avec pendant une période étendue de temps, les joueurs sont parfois trop fatigués pour se lever lorsque le jeu prend fin ».

Le plus surprenant, est que ce n’est pas la première fois que les autorités vietnamiennes repèrent de telles cartes. En 2006 déjà, la police de Hanoi avait arrêté un homme qui a ensuite avoué que les cheveux de son enfant étaient tombés peu après qu’il ait apporté les cartes chez lui. En 2010, un autre cas où la police de Xiamen en Chine avait arrêté un homme avec un jeu de dés 150 fois plus radioactif que la limite normale.

Bul Dinh Chung a été inculpé pour stockage et commerce de matériel radioactif. Les cartes que l’on croit conçues à Taiwan et en Chine continentale étaient utilisées dans des tripots clandestins. Le Vietnam a un certain nombre de casinos, mais les nationaux ne sont pas pour l’instant autorisés à en assurer la gestion. Les forces de l’ordre enquêtent pour savoir combien de jeux de cartes radioactifs sont en circulation.

Ces faits divers montrent bien à quel point l’appât du gain fait qu’aux yeux des tricheurs le risque en vaut la chandelle. Seulement, lorsque la prison n’est plus le plus grand risque et que certains sont prêts à risquer leur santé et celle de leurs proches pour gagner, la question du jeu responsable prend toute sa dimension.

Author: Siteadmin
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *