Psychologue Bry sur Marne : pour accompagner l’enfant ayant des difficultés scolaires

Un enfant peut rencontrer des problèmes psychologiques au niveau de la scolarité. Devant des parents qui ne savent plus quoi faire et comment résoudre le problème, un psychologue scolaire est une aide précieuse. Pour pouvoir exercer en tant que professionnel en psychologie scolaire, il faut suivre une formation bien établie. Envie de devenir psychologue Bry sur Marne ? Faisons le tour de ce métier dans ce billet.

Comment devient-on psychologue scolaire ?

On devient psychologue scolaire en décrochant un DESS psychologie à l’Université ou en se présentant au diplôme d’État des psychologues scolaire, Le DEPS. Pour l’obtenir, il faut suivre une formation d’un an. Pour cela, il faut avoir un bac + 3 en psychologie et avoir déjà enseigné pendant au moins 3 ans. Pour devenir psychologue Bry sur Marne, il faut suivre une formation générale puis faire une spécialisation à partir de la 3ème année d’étude.

Les domaines d’intervention d’un psychologue scolaire sont multiples. Si un enseignant peut observer des troubles du comportement, de la tristesse ou des difficultés scolaires chez un enfant, ses compétences sur l’accompagnement de l’élève sont assez restreintes. Il se peut que le problème ne soit donc pas résolu. Dans ce cas, il doit rencontrer les parents et aborder le cas pour ensuite essayer de trouver une solution. Le recours à un psychologue scolaire est alors envisageable.

Le suivi d’un enfant

En général, le psychologue Bry sur Marne spécialisé dans les suivis scolaires intervient auprès de l’enfant pendant 3 mois tout au plus. En fonction de l’enfant, de son âge et de sa situation, le professionnel discute avec lui dans le but de lui donner la possibilité de se confier et de communiquer. Entièrement à l’écoute, le psychologue tente ensuite de chercher la cause des problèmes. Comme un enfant est assez souvent difficile à cerner, surtout s’il est turbulent, le professionnel peut l’amener dans son bureau pour lui proposer des activités. Face à un enfant inhibé l’approche est différente. Le psychologue scolaire peut par exemple lui proposer de dessiner plutôt que de discuter. Pour remonter à la source des problèmes, le psychologue scolaire se fait guider par ses intuitions et son savoir-faire. Il doit toujours garder son objectif de vue, c’est à dire tenter différentes techniques permettant d’améliorer la situation de l’enfant psychologiquement, mais aussi dans son processus de socialisation et de scolarisation. Dans tous les cas, le psychologue met toujours en place un suivi compte tenu des particularités de l’enfant.

Author: Siteadmin
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *