Débrider une voiture sans permis : les conséquences légales et les risques

Qui n’a jamais eu la tentation de conduire un véhicule avec toutes ses capacités techniques et mécaniques. La tentation est grande mais les risques le sont aussi. En effet, le propriétaire du véhicule qui a subi des modifications sur son moteur pour augmenter ses capacités au-delà des seuils tolérés encourt un grand risque de poursuites légales. Il convient, à ce titre, de comprendre le débridage et ses méthodes ainsi que les différents types de risques existants.

Comment débrider une voiture sans permis ?

A la sortie de l’usine, une voiture sans permis à paris ne dépasse pas la vitesse de 45  km/h. Certains automobilistes souhaitant rouler à une vitesse plus importante procèdent au débridage des VSP. Ainsi, ils peuvent atteindre des vitesses de pointe de 60 voir même 75 km/h. Pour réussir cette pratique (illégale), les automobilistes touchent au moteur du véhicule. En effet, ils agissent sur d’admission d’air et sur le niveau du débit du carburant. De plus, ils agissent sur la commande de l’accélérateur.

Les risques du débridage sur la voiturette

Un débridage ne passera pas sans effets sur la voiturette. En effet, agir sur le moteur pour booster sa puissance augmentera certainement le niveau d’usure du moteur. De ce fait, ceci aura des conséquences sur la durée de vie de votre VSP. De plus, débrider un véhicule pourrait endommager son châssis.

Les risques du débridage sur la conduite

En voulant gagner quelques kilomètres par heure supplémentaires, vous risquez de grands problèmes de contrôle. En effet, la voiture sans permis n’est pas prévue pour rouler avec une vitesse importante. De ce fait la modification de ses caractéristiques entraine des problèmes au niveau de la tenue en route et un grand risque d’accidents.

Il faut aussi savoir qu’une voiture débridée consomme plus de carburant et devient plus polluante.

Les risques d’un point de vue légal

Il est important de savoir que débrider une voiture sans permis à paris et sur toute la France est illégal. Le débridage est passible d’une sanction pouvant atteindre une amende de 3000 euros et une peine de deux ans de prison.

Les risques au niveau de l’assurance

Si vous débridez une voiture sans permis, sachez que votre compagnie d’assurance ne va pas vous couvrir. En cas d’accident et si votre responsabilité est engagée, votre assureur ne vous couvrira pas s’il s’avère que vous avez débridé votre véhicule. Ainsi, vous allez payer très cher votre débridage.

Si vous venez d’acheter un véhicule et vous découvrez qu’il est débridé, vous aurez le droit de demander l’annulation de la vente pour défaut de conformité.

En guise de conclusion….

Pour avoir plus de fun et de vitesse au volant, certains automobilistes procèdent au débridage de leurs voitures sans permis. Cette pratique est non seulement illégale mais aussi elle a des effets néfastes sur le  véhicule. Le débridage raccourcit la durée de vie du véhicule. Ce dernier devient plus gourmand en carburant mais aussi très polluant. Ainsi, les conséquences sont très lourdes d’un point de vue légal mais aussi mécanique et technique.

Il est à noter que pour débrider une voiture sans permis, les automobilistes agissent sur différentes composantes telles que l’admission d’air, le débit du carburant, la commande de l’accélérateur… Le débridage est pratiqué pour augmenter les capacités et la puissance du véhicule sans permis qui est destiné, à la base, pour rouler à une faible vitesse ne dépassant pas les 45 km/h. Il faut savoir ce dont on a besoin. Il faut aussi savoir peser les conséquences du débridage et connaitre ses effets.

Author: Corine Jeamis
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *