Débrider un VAE : tout ce qu’il faut savoir

Beaucoup de conducteurs de VAE rêvent de dépasser la limite de 25 km/h imposée par la loi. Il est vrai que rouler plus vite est très tentant, mais il importe de prendre connaissance de tous les enjeux du débridage avant de se lancer dans cette aventure.

Le débridage, la solution la plus adoptée

Le débridage est le moyen le plus utilisé par les fans de vitesse pour parvenir à leur fin. Cette pratique consiste à accroître les capacités du moteur en manipulant le système conçu par le fabricant. Pour ce faire, on installe un kit qui permet de tromper le contrôleur électronique.

Avec ce kit, le moteur a l’air de tourner normalement, mais sa puissance permet de rouler au-delà de 25 km/h. La vitesse enregistrée par le contrôleur sera, par ailleurs, en accord avec ce seuil réglementaire.

On peut aussi supprimer complètement la bride. Dans ce cas, la vitesse sera en fonction de la puissance maximale délivrée par le moteur.

Quelle technique de débridage choisir ?

La technique de débridage varie selon le système de motorisation. Ainsi, on ne peut pas utiliser le même procédé sur tous les VAE. Certains vélos électriques sont même impossibles à débrider (le cas des systèmes sur moyeu). Ceux munis de moteurs pédaliers sont en revanche plus simple à manipuler (Bosch, Bafang, Yamaha, Brose…). Ainsi, il est conseillé de bien s’informer au préalable sur les caractéristiques du moteur.

À titre d’exemple, pour débrider un vélo électrique motorisé par Yamaha, il faut choisir un kit développé spécialement pour cette marque et pour le modèle de moteur.

Bien qu’il existe un large éventail de solutions pour modifier les systèmes d’assistance des vélos électriques, on peut dire que le kit de débridage est l’option la plus pratique. En plus de cela, il est plus facile de revenir sur le comportement réglementaire du VAE avec cette technique.

On peut choisir un kit qui ne nécessite pas le démontage du carter moteur. Ce dispositif, installé sur le capteur du vélo, permet d’optimiser automatiquement et parfois, de façon immédiate la puissance du moteur.

Par ailleurs, un dongle de tuning qui doit être intégré dans le système présente certains avantages même si son installation s’avère être plus compliquée pour les non-initiés. On peut en effet le désactiver à tout moment sans être obligé de démonter le moteur, étant donné qu’il intègre un système d’arrêt rendant possible le retour au fonctionnement normal du système d’assistance.

Author: Siteadmin
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *